Les croyances Beothuks

Pendentifs Béothuks - oiseau, patte, plume. Image : Todd Kristensen.

Pendentifs Béothuks – oiseau, patte, plume. Image : Todd Kristensen.

L’étude sur le mobilier funéraire des Béothuks de Terre-neuve par Todd Kristensen (Université d’Alberta) et Donald Holly continue. Cette étude nous rapporte de toutes nouvelles informations sur la place des oiseaux de mer dans les croyances et la cosmologie des Beothuks.
Tout d’abord les espèces représentées. Il semblerait que les espèces les plus représentées seraient la sterne arctique et le guillemot à miroir, ainsi que le pinguouin.

Guillemots à miroir. Image : Wikimedia Commons.

Guillemots à miroir. Image : Wikimedia Commons.


Sterne arctique. Image : Wikimedia Commons.

Sterne arctique. Image : Wikimedia Commons.


Les principaux sites sacrés Béothuks sont situés sur les côtes, en contact direct avec la mer. Cette information confirme le rôle que pouvaient donner les Béothuks aux oiseaux de mer. Ces derniers auraient été des « messagers spirituels » qui permettent le passage à l’au-delà, une île dans les croyances Béothuks.
Les oiseaux constituaient une part importante de l’alimentation des Béothuks de Terre-neuve, en plus de nourrir leurs croyances.

Toutes ces interprétations proviennent de l’étude du mobilier funéraire. Le matériel retrouvé dans les tombes Béothuks se compose principalement de pendentifs en os. Ces parures repésentent des oiseaux plongeurs ou encore des parties de l’anatomie des oiseaux telle que les pattes ou les plumes. Les pendentifs sont très richement décorées de gravures et portent des traces de coloration à l’ocre rouge.

Pendentif représentant une patte d'oiseau. Image : Todd Kristensen.

Pendentif représentant une patte d’oiseau. Image : Todd Kristensen.


Pendentif représentant une plume d'oiseau. Image : Todd Kristensen.

Pendentif représentant une plume d’oiseau. Image : Todd Kristensen.

On peut supposer tout le savoir que les Béothuks pouvaient posséder sur ces oiseaux comme leurs périodes de migration, leur manière de voler ou de se nourrir. On peut directement lier les oiseaux de mer à la cosmologie des Béothuks de Terre-Neuve d’après l’iconographie, la décoration des parures retrouvées en contexte funéraire.

Une grande démonstration du type d’information que peut apporter une étude archéozoologique.

Sources :

http://www.pasthorizonspr.com/index.php/archives/02/2013/lost-beothuk-nations-religion-takes-flight

Todd J. Kristensen and Donald H. Holly, Jr (2013). Birds, Burials and Sacred Cosmology of the Indigenous Beothuk of Newfoundland, Canada. Cambridge Archaeological Journal, 23, pp 41­53 doi:10.1017/S0959774313000036

Kristensen, Todd J.,(2011) Seasonal Bird Exploitation by Recent Indian and Beothuk Hunter-Gatherers of Newfoundland, Canadian Journal of Archaeology, Volume 35, Issue 2, p.292-233

Brian M. Fagan (2005). Ancient North America, the Archeology of a Continent , London: Thames & Hudson.(Fourth edition)ISBN 978-0500285329

Ingeborg Marshall, (1996) A History and Ethnography of the Beothuk. McGill-Queen’s University Press,

The Beothuk – Memorial University of Newfoundland


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :