Les oiseaux dans les croyances des Béothuks

Une étude récente sur les Béothuks de Terre-Neuve révèle l’importance des oiseaux de mer dans leur cosmogonie. On auvait tendance à considérer que leur alimentation était basé sur les caribous ou les phoques et que leurs croyances tournaient autours du loup.

Terre-Neuve, territoiré des Béothuks.

Terre-Neuve, territoiré des Béothuks.


Todd Kristensen nous montre dans le Journal Archéologique de Cambridge que le mobilier funéraire, principalement des pendentifs, représenterait principalement des formes d’oiseaux. Il remarque également la part importante de l’oiseau dans l’alimentation des Béothuks.
OddurBen, via Wikimedia Commons
Qu’est ce qui pouvait fasciner à ce point dans cet animal ? Pourquoi l’oiseau plus que le loup ou encore l’ours ?
Sur ce point, Todd Kristensen nous éclaire. Il semblerait que c’est l’incroyable capacité de mouvement qui aurait conduit l’oiseau à devenir « sacré » au point d’être consommé régulièrement et de figurer sur les parures des individus. Ce serait, plus précisément, sa capacité à passer de l’eau à l’air et inversement. Ainsi, les Béothuks croyaient que leurs âmes avaient besoin de « l’aide provenant des animaux capables de traverser les mondes » de l’eau et de l’air pour atteindre le ciel.
Todd Kristensen rajoute : »Nous avons pensé que c’était un système unique. Mais quand on y pense, à peu près toutes les cultures du monde pense que l’au-delà est au-dessus ou en dessous de nous – ciel ou en enfer – nous aussi on a compartimenter nos mondes dans cette sorte d’échelle de mouvement. Les Béothuks faisaient de la même manière. »
Vue d'artiste d'un rituel funéraire Béothuk mettant en scène un oiseau de mer.

Vue d’artiste d’un rituel funéraire Béothuk mettant en scène un oiseau de mer.


Les Béothuks de Terre-Neuve disparurent progressivement suite au contact avec les Européens entre les XVème et XIXème siècle.

Nous avons encore une preuve récente de l’importance du monde animal dans les sociétés humaines, autant dans notre quotidien alimentaire que religieux. Les animaux accompagnés les Béothuks durant leurs repas, leur vie mais également leur mort. Il est important de souligner l’existence de cette relation particulière, en partie avec des animaux spécifiques qui relèvent de choix culturels bien particuliers.

http://www.archaeology.org/news/575-130215-newfoundland-beothuk-religion

http://www.canada.com/health/Newfoundland+birds+were+heart+extinct+Beothuk+nation+religion/7966875/story.html


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :